Breaking News

Revue de presse du 29 mars 2018 : Les quotidiens anticipent le passage du pm à l’assemblée nationale et le verdict du procès Khalifa Sall

"Le Premier ministre face aux députés, l’opposition boycotte", annonce Le Soleil. Mahammed Boun Abdallah Dionne et les membres du gouvernement "font face aux députés cet après-midi. Une rencontre avec les parlementaires qui entre dans le cadre des questions d’actualité adressées" à l’équipe gouvernementale, explique le quotidien national Le Soleil.

Mais l’opposition "a décidé de boycotter" cette séance qui donne l’occasion aux députés des différents groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition, "d’interpeller le chef du gouvernement et ses ministres sur plusieurs questions qui agitent le pays’" écrit Le Soleil.

Le Quotidien et Walfquotidien notent également que l’opposition a décidé de boycotter cette séance. "Tous les députés de l’opposition à une exception près vont boycotter le Premier ministre aujourd’hui", précise Walfquotidien.

"Par ce geste, ajoute le journal, ils protestent contre le temps de parole qui leur est imparti. Mais ils dénoncent surtout le manque de respect de l’Assemblée nationale par le président de la République".
Le quotidien L’As, à son tour, évoque les mêmes arguments qui ont amené l’opposition à décider de boycotter cette séance plénière à l’Assemblée nationale.

Selon Enquête, par cette option "pour la chaise vide", le groupe parlementaire Liberté et démocratie et ses alliés "refusent d’être des +faire-valoir+". Me Madické Niang, président dudit groupe parlementaire, "parle de +simulacre de débat de démocratie+", souligne Vox Populi.

"Pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation, +tellement grave+ qui prévaut au Sénégal, notamment avec le +manque de transparence de l’Assemblée nationale+, ainsi que la +démission de celle-ci de ses prérogatives+, les parlementaires de l’opposition, en collaboration avec les non-inscrits, ont décidé de boycotter le passage du Premier ministre (...)", relève Sud Quotidien.

Cette question évoquée, les quotidiens passent à un autre sujet tout autant politique, même de justice, celle relative au verdict du procès du maire de Dakar Khalifa Sall, dont le verdict devrait être connu vendredi.

"Vendredi de liberté pour liberté pour Khalifa ?", s’interroge La Cloche, selon lequel les partisans du maire de Dakar, poursuivi pour malversations présumées portant sur 1,83 milliard de francs CFA, sont confiants quant à la libération de l’édile.

"Demain. Ce sera un jour de vérité pour Khalifa Sall, ce maire de Dakar qui, un après-midi de +seconde alternance+, a été accusé d’avoir +touché+ à la fameuse +caisse d’avance+" de la municipalité de la capitale sénégalaise, écrit La Cloche.

"Après un procès fleuve et des débats houleux, le Sénégal retient son souffle. Peut-être, pour Khalifa Ababacar, ce jour de verdict sera le saint des vendredis", poursuit le journal.

Il y a cependant qu’une menace pèse sur le délibéré de ce procès, en raison d’une grève de 48 heures annoncée du Syndicat des travailleurs de la justice (SYTJUST). D’où ce titre de Walfquotidien : "Vers une prolongation du délibéré ?"

"Il ne serait pas en tout cas étonnant que le tribunal fasse réquisition à un magistrat, pour faire office de greffier ad hoc, comme c’est souvent le cas en cas de grève", souligne le même journal.

L’Observateur, également, est d’avis que cette grève "est une menace de prorogation du verdict de l’affaire de la Caisse d’avance", c’est-à-dire du procès du maire de Dakar.

Auteurs: Sources: APS - Kafunel.com

Aucun commentaire