Breaking News

BuzzKafunel : Une fille du «temple sexuel» de R. Kelly vole à son secours

Alors que le chanteur est en pleine tourmente à cause des graves accusations qui pèsent sur lui, Joycelyn Savage, une de ses prétendues «esclaves» a tenu à prendre sa défense. Une groupie dont la famille a dénoncé publiquement les agissements de l'artiste.

Nouveaux éléments dans l'affaire R. Kelly. Alors que le chanteur de 50 ans est accusé d'avoir fait de ses résidences de Chicago et Atlanta des «temples sexuels» où il maintiendrait sous son influence une demi-douzaine de jeunes femmes, une des supposées victimes a pris la défense de l'interprète du tube culte I Believe I Can Fly
Interrogée face caméra par le site TMZ, Joycelyn Savage affirme «ne pas être une otage, ou quoique ce soit du genre».
«Je n'ai subi aucun lavage de cerveau. Je suis au bon endroit de ma vie»
Joycelyn Savage
«Je n'ai subi aucun lavage de cerveau. Je suis au bon endroit de ma vie», affirme la jeune femme dans cette vidéo. 
«Je suis vraiment heureuse et je vais bien. Je suis exactement ce que je veux être», poursuit-elle, sans toutefois évoquer la nature de sa relation avec R. Kelly.

Des témoignages qui concordent

Et ce alors que la famille Savage a tenu une conférence de presse lundi 17 juillet, au cours de laquelle ses parents ont dénoncé les pratiques de R. Kelly. 
Selon eux, le chanteur aurait fait de leur fille une esclave sexuelle. «Elle l'a rencontré à 17 ans, a quitté l'université et nous ne l'avons plus vue depuis», explique notamment le père de Joycelyn Savage. 
«Ma fille a subi un lavage de cerveau. Plus personne ne la reconnaît depuis. Elle parle sous le contrôle de R. Kelly», déplore également sa mère, très émue.
Avant de réclamer la liberté de Joycelyn Savage: «Je souhaite que vous relâchiez ma fille et que vous la laissiez vivre sa vie.»

Lors de cette même conférence, Ashanti, qui se décrit comme une ancienne victime de R. Kelly, a témoigné dans ce sens. Elle explique que les jeunes femmes doivent avoir le consentement du chanteur pour les moindres faits et gestes. 
Elles seraient également contraintes d'avoir des relations sexuelles filmées avec la star des années 1990. 
«Ces filles sont enfermées et manipulées depuis tellement longtemps, qu'elles ont besoin d'une aide extérieure pour espérer s'en sortir», développe ainsi Ashanti.
«Ces filles sont enfermées et manipulées depuis si longtemps, qu'elles ont besoin d'une aide extérieure»
Ashanti

R.Kelly dément les accusations

Les parents Joycelyn Savage n'ont le droit qu'à quelques rares SMS. «Je ne veux plus leur parler après tout ce qu'ils ont dit et me font subir», explique notamment leur fille âgée aujourd'hui de 21 ans. 
De son côté, R.Kelly dément les accusations et a promis qu'il allait porter plainte contre la famille Savage. Deux autres familles ont également saisi les autorités pour se plaindre des agissements du chanteur.
La police s'est déjà présentée aux domiciles du chanteur, mais le fait que les six femmes concernées soient majeures l'empêche d'entamer des démarches judiciaires. 
Le chanteur s'est d'ailleurs déjà retrouvé plusieurs fois face à la justice pour des faits similaires. Sans jamais être condamné.

Aucun commentaire