Breaking News

R.Kelly dans un scandale de pédophilie : une pétition exige de Sony Music l'annulation de son contrat

Suite à un énième scandale, une pétition contre le chanteur R&B, poids lourd de l'industrie musicale dans les années 1990, circule sur la Toile. Elle pourrait bien aboutir à une rupture de contrat de l'artiste avec sa maison de disques.

Les jours passent et le ciel s'assombrit pour R. Kelly. Le chanteur américain, star planétaire dans les années 1990, est accusé de transformer ses deux résidences d'Atlanta et Chicago en véritables «temples sexuels», selon une enquête de Buzzfeed US 
Une demi-douzaine de filles seraient actuellement victimes des agissements de l'interprète de I Believe I Can Fly. Le chanteur obligerait les jeunes femmes à avoir des rapports sexuels filmés, pour les montrer à son entourage. 
En cas de désobéissance, il les punirait «verbalement et physiquement». Trois familles auraient déjà déposé une plainte et saisi les autorités contre les agissements de l'artiste. Multirécidiviste, le chanteur a toujours été innocenté malgré des preuves accablantes.
La polémique bat son plein, et cette fois R. Kelly pourrait bien ne pas s'en sortir indemne. Une pétition a été lancée pour exiger de Sony Music, son label, qu'il mette fin à son contrat.
 «On ne doit pas laisser des agresseurs passer au-dessus des lois sous prétexte qu'ils sont riches et célèbres. 
Ensemble, faisons de R. Kelly un symbole pour les droits des victimes, pour montrer aux agresseurs que personne n'est intouchable», peut-on lire sur le site Care2 Petition , où la pétition est hébergée.
«On ne doit pas laisser des agresseurs passer au-dessus des lois sous prétexte qu'ils sont riches et célèbres»
Pétition à l'encontre de R. Kelly

La défense s'organise

Toutefois, R. Kelly a démenti, lundi 17 juillet, les allégations selon lesquelles il maintiendrait six jeunes femmes en esclavage. Selon son avocate Linda Mensch, il s'est déclaré «alarmé et dérangé» par cette situation. 
«M. Kelly dément fermement ces accusations et s'emploiera assidûment et énergiquement à poursuivre ses accusateurs et à laver son nom», a-t-elle affirmé dans un communiqué.
«Je n'ai subi aucun lavage de cerveau. Je suis au bon endroit de ma vie. Je suis vraiment heureuse et je vais bien. Je suis exactement ce que je veux être», a affirmé la groupie dont la famille a pourtant dénoncé publiquement les agissements de l'artiste. 
Interrogée sur la véritable nature de sa relation avec son idole, la jeune femme a purement et simplement éludé la question.

Multirécidiviste, toujours innocenté

Une ancienne supposée victime de R. Kelly, Ashanti, contredit ces dénégations. Elle explique que les jeunes femmes doivent avoir l'autorisation du chanteur pour leurs moindres faits et gestes. 
Elles seraient également contraintes d'avoir des relations sexuelles filmées avec la star des années 1990. 
«Ces filles sont enfermées et manipulées depuis tellement longtemps, qu'elles ont besoin d'une aide extérieure pour espérer s'en sortir», poursuit Ashanti.
R. Kelly est un habitué des scandales sexuels. En 1995 déjà, il épousait à 27 ans Aaliyah, une jeune fille âgée seulement de... 15 ans. Un mariage qui a ensuite été annulé. 
Accusé de pédophilie en 2002, où il était poursuivi pour avoir filmé ses ébats avec une adolescente de 13 ans, le chanteur R&B avait été acquitté en 2008 après plusieurs mois de bataille juridique. Et un chèque de 250.000 dollars.

Aucun commentaire