Breaking News

Halte à l’arnaque, Monsieur Mbagnick Diop ! (Par Cheikh Doudou Mbaye)

Chaque année le sieur Mbagnick Diop, fort de ses entrées et carnet d’adresses, organise sous le sceau du MDES, le gala des entreprises et décerne des cauris d’or qui est l’équivalent des oscars dans le monde du cinéma.


C’est un rendez-vous très couru et apprécié qui rassemble la gotha du tissu économique et de tout ce qui comporte comme dirigeants au Sénégal.

Ainsi sans surprise sont-elles primées à chaque cérémonie les amis et partenaires du gouvernement en place et selon certaines indiscrétions, les lauréats dans leur entièreté, passent à la caisse, en reconnaissance du Cauris reçu.

Mais, au vu du sérieux dont se prévaut cet événement, il est important de s’interroger sur :

1. La personne et la moralité en réalité de Monsieur Diop Mbagnick pour s’autoriser de pouvoir juger les performances des entreprises du Sénégal ?
2. Quelle est la légitimité du MDES pour s’autoriser un tel pouvoir?
3. Quels sont les critères du MDES pour primer une entreprise ou un Responsable?
4. Quelle est la valeur ajoutée d’un tel sacre dans le développement des structures ?
5. Que vaut le MDES au niveau insertion des jeunes et quelle est sa légitimité pour attribuer et décréter que telle structure est l’entreprise de l’année ou tel homme est le manager le plus efficace ?

Autant de questions qui restent sans réponses pour donner une suite sérieuse à cet événement.

Monsieur Amar Cheikh a été sans surprise primé les années passées dirigeant de l’année et aujourd’hui, l’histoire le rattrape parce qu’il aurait grugé l’Etat et le contribuable sénégalais à hauteur de plus de vingt milliards de nos pauvres francs, entre 2008 et 2013, et est épinglé par le rapport de la Cour des Comptes.

C’est à se méprendre entre voyous à cols blancs et managers émérites alors : Quid de Cheikh Kante ?

Sur quelles bases le MDES prime alors?

Non, monsieur Diop Mbagnick, vous n’avez ni la science ni les diplômes et encore moins la compétence de juger des résultats de nos entreprises, et vos critères d’inclusion sont exclusivement matériels et clientélistes. C’est la plus belle des arnaques dont le Sénégal est victime.

Dans un pays de droit et de justice, votre place serait derrière les barreaux car vous aveuglez le Sénégalais lambda et constituez une arnaque et un biais pour notre économie et son monde des affaires.

Halte au MDES, le cirque a assez duré et il serait mieux de distribuer des clowns d’or à vos récipiendaires que de les enfariner.

J’appelle les autorités du Sénégal et structures compétentes à mettre fin à cette mascarade et si besoin en était, que l’Etat, sur la base d’indicateurs objectivement vérifiables, de contrats de performances, organise et s’autorise à primer lui-même ses meilleurs éléments et structures publiques et privées.

Mon pays touche le fond, et il faut le repenser.



Cheikh Doudou Mbaye

Aucun commentaire